Il peut parfois être difficile de se lancer dans l’investissement, notamment à cause de nos peurs. En effet, nous avons peur de perdre de l’argent, peur de ne pas bien faire les choses, peur de ne pas savoir comment bien investir, et finalement, peur d’échouer. Mais l’investissement peut devenir très facile, du moment que l’on connaît les informations de base que tout bon investisseur se doit de connaître.

Mais dans tous les cas, sachez que plus tôt vous commencez à investir, mieux ce sera pour vous. En plus, il est possible de se lancer avec une toute petite somme d’argent. On considère souvent que le moment idéal pour s’y mettre est à l’âge de 18 ans. Mais ce n’est pas toujours possible. Alors pas de panique si vous n’avez pas pu commencer à cet âge. Vous pouvez toujours vous y mettre maintenant.

Pour ce qui est des connaissances à acquérir, vous allez pouvoir lire mon article pour en apprendre plus.

Comment bien investir ?

Les deux choses indispensables

Malgré ce que l’on peut penser, il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’argent ni d’avoir un talent inné pour repérer les bons investissements. En réalité, les seules choses vraiment indispensables sont les intérêts composés, et le temps.

Les intérêts composés, ce sont les intérêts que vous allez gagner sur les intérêts initiaux. Vous n’avez pas tout compris ?

Par exemple, si vous investissez 10 000 euros, avec un taux d’intérêt de 7% par an pendant 20 ans, la première année vous toucherez 7% de 10 000 euros, soit 700 €, la seconde année vous toucherez 7% de 10 700 € et non 10 000 €, soit 749 € et ainsi de suite. Au final, sans ajouter d’argent à votre investissement de base, vous finirez avec 36 696,84 euros. Donc, sans devoir ajouter d’argent, et sans devoir entreprendre la moindre action, vous gagnez de l’argent. C’est ce qu’on appelle l’intérêt composé.

Ensuite, vous avez forcément besoin de temps pour que les intérêts puissent agir, et vous permettre de gagner de l’argent.

Par exemple, si un jeune homme investit 1 000 euros tous les mois pendant 10 ans, il aura finalement 120 000 euros qui gagneront 7% d’intérêt tous les ans jusqu’à sa retraite. S’il commence à investir à 25 ans, il aura donc 1 444 969 euros. S’il commence à 35 ans, il aura à 65 ans 734 539 euros. Et s’il commence à 45 ans, il aura à ses 65 ans 373 407 euros. Donc vous l’aurez compris, plus vous commencez tôt, plus vous aurez de temps pour profiter de cet argent.

Dans quoi investir ?

L’investissement peut avoir l’air très compliqué, car il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, et il faut étudier les chiffres, les bilans et l’investissement en lui-même. Mais rassurez-vous, tout cela n’est pas obligatoire au début, il faut seulement connaître quelques bases. Vous allez pouvoir vous concentrer sur les investissements les plus courants.

Par exemple, vous allez pouvoir investir dans :

  • Les actions : en achetant des actions, vous achetez en fait des parts d’une entreprise. Ensuite, vous allez gagner plus ou moins d’argent en fonction du cours des actions, qui peut varier en fonction de l’économie, mais aussi de l’évolution de l’entreprise.
  • Les obligations : cela consiste à prêter de l’argent à quelqu’un, et vous recevrez ainsi des obligations. Vous obtiendrez des paiements avec des intérêts, sur une période qui aura été déterminée en avance. Ainsi, quand l’obligation aura atteint son échéance, vous aurez récupéré l’intégralité du remboursement.
  • Les fonds d’investissement : ce sont des fonds communs, et des fonds qui sont négociés en bourse. Ainsi, plusieurs investisseurs vont mettre leur argent d’investissement en commun. Pour ensuite le faire gérer par les professionnels de ces fonds.
  • L’immobilier : vous pourrez faire des placements dans l’immobilier. Cela peut se faire aussi bien dans votre propre maison, ou encore dans des propriétés que vous pourrez louer, ou même dans des propriétés commerciales.

Ces véhicules d’investissements sont ceux que la plupart des débutants vont pouvoir utiliser afin de gagner de l’argent. Vous allez aussi pouvoir apprendre petit à petit les filons de l’investissement avec ces actifs.

Le vocabulaire pour investir

Le vocabulaire de l’investissement

Dans le monde de l’investissement, il y a beaucoup de vocabulaire, et ce n’est pas toujours facile de tout saisir. Pour commencer, vous n’avez pas besoin de connaître tous les termes relatifs à l’investissement, mais vous devez tout de même connaître quelques bases. Voici quelques termes à connaître :

Le portefeuille d’investissement

C’est une collection d’actifs. Il peut donc contenir toute sorte d’investissements (comme ceux dont nous avons parlé ci-dessus). Je donne 10 exemples de portefeuilles pour diversifier son épargne dans cet article.

Diversifier ses investissements :

C’est le terme qui désigne la répartition des différents investissements. Le principe est de diversifier ses investissements pour réduire au maximum les risques. Essayez de diversifier vos investissements en achetant des actifs non corrélés entre eux, mais aussi en diversifiant les secteurs de chaque investissement.

La répartition des actifs :

Il s’agit ici d’adapter vos investissements en fonction de votre profil. Par exemple, plus vous êtes jeune, plus vous pouvez prendre des risques (car vous avez du temps devant vous pour réparer les éventuelles erreurs). Et inversement, en vieillissant vous devez réduire vos risques (ce qui se fera naturellement avec l’expérience que vous aurez acquise).

Le rééquilibrage :

Le rééquilibrage consiste à vendre certains investissements, et à en acheter d’autres pour rééquilibrer votre portefeuille selon votre stratégie. Par exemple, si vous souhaitez conserver 50% d’actions, et 50% d’obligation dans votre portefeuille financier.

Si vos actions augmentent de 20 %. Pour appliquer votre stratégie et respecter un ratio 50/50 entre actions et obligations, vous devrez vendre vos actions pour acheter des obligations. Et inversement si vos actions baissent, vous devez vendre vos obligations pour acheter des actions.

Donc, pour résumer notre exemple, le rééquilibrage consiste à acheter si les actions sont faibles, et de vendre quand les obligations sont élevées.

Dividendes :

Les dividendes sont des parties de bénéfices des entreprises qui sont distribuées entre les différents investisseurs. Plus le nombre de vos parts dans la société est grand, plus les dividendes le seront. De plus, ces derniers évoluent aussi en fonction des bénéfices de la société. Les dividendes que vous recevez peuvent prendre la forme d’espèces, d’actions, ou d’autres biens. Ils sont donc considérés comme une forme de revenus passifs. Il est possible de trouver des actions, pour recevoir des dividendes grâce à Google Finance Stock Screener.

Les frais :

Ce sont les dépenses liées à vos investissements. Les frais les plus courants sont les frais de gestions pour les fonds actifs, en moyenne de 2% par an, les frais d’arbitrage, les frais de dépôt, les frais de retrait et les frais de dossiers. Vous devez toujours être attentifs aux frais d’un investissement, car ils influent considérablement sur la rentabilité de votre investissement.

L’inflation :

L’inflation est l’augmentation croissant du coût de la vie.

La hausse des prix, et une dépréciation de la monnaie sont le signe d’une inflation importante. Vous devez donc protéger votre argent contre cette inflation. Ne pensez pas qu’en plaçant votre argent sur un compte en banque, il sera en sécurité, car en cas d’inflation, il perdra de sa valeur. Et cela vous fera perdre du pouvoir d’achat.

Un horizon temporel d’investissement :

L’horizon d’un investissement représente le temps que vous prévoyez de garder un investissement. Cela vous permettra de mieux choisir vos investissements.

Plus votre horizon d’investissement sera grand, plus vous pourrez investir dans des actifs dits « risqués ».

Vous pourrez viser des objectifs à court terme, qui représentent ceux que vous avez sur 5 ans ou moins. Vous ne devez donc pas prendre beaucoup de risques et choisir des investissements allant dans ce sens.

Les objectifs à moyen terme sont ceux dont vous aurez besoin dans 5 à 10 ans. Cela vous permet de prendre un peu plus de risques. Par exemple, avec un portefeuille composé de 40 % d’actions et 60 % d’obligations.

Et les objectifs financiers sur le long terme sont ceux qui interviendront dans plus de 10 ans. Vous pourrez donc prendre plus de risques encore. Par exemple, investir 75% en actions et 25% en obligation.

Plus vous vous rapprochez de la date d’utilisation de cet investissement, plus vous le rééquilibrez avec des actifs moins risqués.

Les règles avant de commencer à investir

Les règles avant de commencer à investir

Avant de vous lancer dans l’investissement, vous devez assainir votre situation financière :

Remboursez vos crédits :

Avant d’investir, vous devez essayer de rembourser vos dettes.

Je pense principalement au crédit à la consommation pour un canapé, une télé ou une voiture. Malheureusement, ces crédits diminuent votre reste à vivre, et tous les mois vos revenus sont diminués par le remboursement de ces crédits.

Pour rembourser vos dettes, vous pouvez le faire de plusieurs manières :

  • La méthode « boule de neige » : vous commencez par rembourser vos dettes les plus petites, et petit à petit, vous remboursez les plus grosses. Vous finirez ainsi par rembourser l’intégralité de vos dettes. Petit à petit vous pourrez réutiliser l’argent que vous ne devez plus dépenser pour les petites dettes, afin de les cumuler pour rembourser les plus grandes.
  • La méthode d’empilage, qui consiste à commencer par rembourser d’abord vos dettes les plus élevées, et petit à petit de rembourser les plus petites. Ainsi, vous aurez l’impression de devoir faire de moins en moins d’effort pour rembourser vos dettes.

Les deux méthodes peuvent convenir, et ont leurs avantages. Mais le plus gros avantage au niveau du portefeuille, est la méthode de l’empilage qui permet de payer moins d’intérêts.

Démarrer un fonds d’urgence :

Avant de commencer à investir, et de prendre des risques avec votre argent, vous devez créer un fonds d’urgence.

Ainsi, vous aurez l’équivalent d’environ 4 à 6 mois de dépenses mensuelles, afin de pouvoir faire face aux coups durs. Si vous n’avez pas de fonds de secours, vous prenez beaucoup de risques, et vous n’assurez pas vos investissements. Par exemple, il serait dommage de revendre un investissement au pire des moments (en négatif) pour réparer une voiture suite à un accident.

Investir pas à pas

Investir pas à pas

Pour éviter les erreurs au moment d’investir, il ne faut pas vouloir aller trop vite, et prendre trop de risque. Je vous conseille fortement d’y aller pas à pas. Voici quelques questions à vous poser :

Combien investir ?

Vous devez prévoir à l’avance le budget que vous souhaitez investir tous les mois, tout comme vous prévoyez l’argent que vous devez dépenser dans votre loyer, et dans vos frais réguliers. Avec cet argent, vous allez pouvoir diviser plusieurs montants, correspondant à vos projets à court terme, à moyen terme, et à long terme. Télécharger mon calculateur d’épargne personnel ici

Et si vous n’avez pas grand-chose à investir, pas de panique, ce n’est pas ça le plus important.

Quelle est votre tolérance aux risques ?

Quand vous allez commencer à investir, vous allez devoir déterminer quelle tolérance au risque vous avez.

Si vous n’êtes pas prêt à voir vos investissements baisser temporairement de -50 % alors la bourse n’est peut-être pas faite pour vous.

N’oubliez pas que vous devez prendre le moins de risque possible quand vous avez un objectif court terme.

Quelle composition pour votre portefeuille financier ?

Quand vous avez déterminé votre budget, et les risques que vous voulez prendre, vous pourrez ensuite déterminer le type d’investissements qui vous intéressent. Choisissez entre les actions,  les obligations, l’immobilier et le cash, puis affinez en fonction de la taille de la capitalisation, de l’envergure de l’entreprise, et de son domaine. Et ensuite, vous allez pouvoir vous diversifier.

Le Permanent portfolio de Harry Browne est selon moi, un portefeuille équilibré. Si l’on remplace l’or par l’immobilier cela donne un portefeuille composé de 25% d’obligation, 25% d’actions, 25% de trésorerie (cash), et 25% d’immobilier.

Investissez sur le long terme et oubliez :

Je vous conseille d’éviter tous les investissements du type trading et forex. C’est le meilleur moyen de faire des erreurs et perdre son argent. Je préfère l’investissement à long terme, car moins stressant et moins « mangeur de temps » mais tout aussi rémunérateur.  Vous allez donc devoir essayer d’investir de manière automatique. En ce qui me concerne, des virements automatiques et mensuels font très bien le travail.

N’ayez pas peur et lancez-vous

Le seul obstacle qui peut encore se dresser entre vous et les investissements est la peur. Mais vous ne devez pas la laisser vous empêcher d’investir. Comme je vous l’ai dit au début de cet article, vous devez commencer à investir le plus tôt possible, afin de profiter de vos investissements et que cela soit rentable. Vous devez donc arrêter d’avoir peur, et vous lancer dès maintenant !

Surtout si vous suivez mes conseils et commencez petit à petit.

Selon vous, qu’est-ce qui est le plus dur quand on souhaite investir ? N’hésitez pas à donner vos réponses dans les commentaires. Peut-être que cela donnera lieu à un futur article.

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.