Comment investir son argent ? Et comment diversifier son épargne ? Ce sont des questions que l’on se pose tous.

J’ai déjà donné des clés pour identifier les investissements qui correspondent à vos objectifs et à votre rapport au risque dans cet article : Comment diversifier ses placements ?

Mais pour ceux qui veulent des exemples de portefeuille financier et de diversification d’épargne. Je vais vous partager 10 portefeuilles d’investisseurs, c’est-à-dire 10 stratégies pour diversifier son épargne. Ou encore, 10 manières différentes d’investir son argent.

Diversifier son épargne : 10 exemples de portefeuilles pour investir

Portefeuille financier 60/40

C’est un portefeuille simple composé des actifs les plus connus : les actions et les obligations.

Les actions sont des titres d’entreprise, alors que les obligations sont des titres de créance, comme l’est le remboursement d’un prêt.

Un des principes clés d’un portefeuille diversifié est la non-corrélation des actifs qui le compose. Et c’est bien le cas avec les obligations et les actions, en générale si les actions montent, les obligations baissent. Et si les obligations montent, les actions baissent.

C’est facile à comprendre, car quand le marché financier (les actions) est en pleine euphorie, le taux d’emprunt (les obligations) est faible, car il y a peu de risque de faillite.

À l’inverse, lorsque le marché financier traverse une crise, les taux d’emprunt augmentent, car les projets sont plus risqués.

Un portefeuille 60/40 est donc composé de :

  • 60 % d’actions
  • 40 % d’obligations

Les actions ayant des meilleures performances, nous les préférerons aux obligations. Les obligations ont pour rôle de protéger votre portefeuille lors des crises financières.

Ce n’est parce qu’un portefeuille parait simpliste qu’il n’est pas efficace, au contraire, la simplicité et la compréhension de sa stratégie vous aidera à garder le cap dans les moments difficiles (lorsque vous remettrez en question votre propre stratégie).

Une idée de la performance des actions seules, des obligations seules et d’un portefeuille 60/40 :

Important : J’utilise des données du marché américain car elles sont beaucoup plus simples à trouver. En général, les marchés des pays développés sont similaires entre eux. On peut donc tirer des similitudes entre le marché américain et le marché français.

1972- 2020

Obligations U.S.A

Actions U.S.A

60/40

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

5,91 %

10,31 %

8,91 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

3,24 %

7,53%

6,17 %

Volatilité

3,81 %

14,93 %

9,18 %

Perte Maximale

-5,86 %

-50,89 %

-30,72%

 

C’est important de préciser que le rendement affiché prend en compte l’inflation, qui est d’environ 2% par an. Afin d’obtenir un rendement réel. Car 1 000$ en 1972 et 1 000$ en 2020 ne représente pas le même pouvoir d’achat.

Qu’est-ce que la volatilité d’un actif ? C’est la variation de son cours par rapport à sa moyenne historique. Plus le chiffre est grand plus l’actif subis de grandes variations de prix, et donc un risque de perte, ou de gain élevé. Un actif sûr comme les obligations à une variation bien plus faible que les actions par exemple.

Qu’est-ce que la perte maximale d’un actif ? C’est tout simplement la baisse maximale d’un actif. C’est comme si un acheteur avait acheté au plus haut et revendu au plus bas entre 1972 et 2020. C’est un bon indicateur de risque.

Un Portefeuille 60/40 permet de diminuer le risque (Perte maximale et volatilité) d’un placement 100 % actions, en contrepartie il diminue également le rendement.

Evolution des portefeuilles :

Bleu : 100 % Actions U.S.A

Jaune : 100 % Obligations U.S.A

Rouge : Stratégie 60/40

Evolution des portefeuilles

On constate tous que le marché actions des U.S.A représenté par l’indice SP500 (les 500 plus grandes entreprises américaines) affiche le meilleur rendement.

Alors, pourquoi ne pas choisir un portefeuille 100 % actions U.S.A ?

Parce que potentiellement, la perte maximale a été de – 50 %. Comment réagirez-vous si vous perdiez 50% de votre investissement en 2 ans ? Vous craquerez sûrement en revendant ce qu’il vous reste à perte, juste au moment où la bourse aller remonter et vous offrir un rendement annuel de 8%.

C’est ce risque que l’on souhaite diminuer, en choisissant un portefeuille 60/40. Ne pas gagner trop ; mais ne pas perdre trop, c’est la relation risque/rendement qui permet de bien diversifier son épargne et son portefeuille.

Harry Browne et le Permanent Portfolio

Harry Browne et le Permanent Portfolio

Ce portefeuille financier a été créé dans les années 1970 par Harry Browne, il est reconnu pour sa protection contre les fortes pertes et un rendement moyen intéressant dans toute situation économique.

Voici l’allocation du portefeuille permanent (Permanent Portfolio) :

  • 25 % d’actions
  • 25 % d’obligations
  • 25 % d’or
  • 25 % de liquidités (cash)

Portefeuille permanent, car l’allocation des classes d’actifs ne doit pas changer avec le temps. Il faut donc rééquilibrer son portefeuille lorsqu’un actif représente plus de 35% ou moins de 15% de son portefeuille. Pour respecter la seule règle de ce portefeuille, une composition à 25% de chaque classe d’actif.

Ces 4 classes d’actifs sont décorrélées et permettent donc d’avoir un portefeuille sécurisé et diversifié quel que soit le scénario :

  • Les actions quand les marchés financiers sont dans un cycle positif.
  • Les obligations quand les marchés financiers sont dans un cycle négatif.
  • L’or dans les périodes d’inflation. L’or étant une valeur refuge en cas de crise.
  • Les liquidités dans les périodes de déflation.

1978- 2020

Permanent Portfolio

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

8,33 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

4,73 %

Volatilité

7,11 %

Perte Maximale

-13,52 %

Vous remarquerez que l’analyse se concentre entre 1978 et 2020 (et non 1972-2020 pour le portefeuille 60/40).

On constate une performance moyenne intéressante après inflation, mais surtout une perte maximale de seulement -13,52 %. Bien inférieur au portefeuille 60/40.

 Selon moi, le seul problème de ce portefeuille est la surpondération de l’or. Car, il est assez difficile d’investir dans l’or et les frais y sont très élevés. D’ailleurs la plupart des portefeuilles présentés dans cet article se composent de beaucoup moins d’or.

Le portefeuille de marché – Global Market Portfolio

C’est une stratégie qui consiste à répliquer l’ensemble des actifs que compose le monde. 

Ce portefeuille va recopier la composition du marché financier tant bien possible

  • 45 % : Actions U.S.A 
  • 31 % : Actions Autres pays Développé (Europe et Japon principalement)
  • 12% : Actions Pays émergents
  • 12% : Actions petites entreprises monde

On peut découper le marché boursier en 4 catégories, les actions U.S.A, les actions des autres pays développés (Europe, Japon, Australie etc..), les actions des pays émergents (Brésil, Chine, Russie) et les actions des petites entreprises du monde entier.

Heureusement que les ETF ou Trackers existent, c’est grâce à eux qu’il est facile d’investir dans des indices boursiers comme les pays émergents ou les U.S.A.

1995- 2020

Global Market Portfolio

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

8,28 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

5,97 %

Volatilité

15,70 %

Perte Maximale

-54,99 %

L’entière exposition aux marchés boursiers apporte une très bonne performance, cependant la perte maxime et la volatilité sont elles aussi au plus haut. C’est donc un portefeuille dit risqué.

Marc Gaber Portefeuille

Grand analyste suisse Marc Faber a créé son cabinet de conseil financier Marc Faber Limited spécialisé dans les investissements à haute plus-value.

Son portefeuille est composé de :

  • 13% : Actions U.S.A 
  • 8% : Actions autres pays développés
  • 4% : Actions des pays émergents
  • 25% : Obligations U.S.A sur 10 ans
  • 25% : Or
  • 25% : Immobilier

Dans sa composition, en 4 classes d’actifs, il fait vraiment écho au portefeuille permanent (Permanent Portfolio).

C’est le premier Portefeuille qui présente autant d’immobilier. Pourtant, un des actifs les plus achetés par une personne classique.

1972- 2020

Marc Gaber

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

9,75 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

6,33 %

Volatilité

9,81 %

Perte Maximale

-28,21 %

En fessant mieux que le permanent Portfolio, le portefeuille de Marc Gaber affiche une volatilité et une perte maximale meilleures pour l’investisseur qualifié.

Robert Arnott Portefeuille

Robert D.Arnott est un investisseur, entrepreneur et écrivain américain à succès.

Il a coécrit le best-seller  “The Fundamental Index : A Better Way to Invest “, livre sur la réallocation d’actif financier et l’investissement dans le marché.

Et il propose ce type de portefeuille :

  • 15% : Actions U.S.A 
  • 15% : Actions autres pays développés
  • 15% : Obligation d’entreprise
  • 10% : Obligations U.S.A sur 30 ans
  • 15% : Obligations autre pays développé :
  • 10% : Matières premières
  • 10% : Immobilier
  • 10% : Liquidité

1995- 2020

Robert Arnott

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

7,68 %

Rendement annuel Moyrn (avec inflation)

5,53 %

Volatilité

7,21 %

Perte Maximale

-27,12 %

Les obligations limitent les risques représentés par la volatilité et la perte maximale. C’est un portefeuille avec de nombreux actifs qui demandera une réallocation annuelle de son portefeuille pour tendre vers cet objectif.

Le portefeuille financier IVY

Le portefeuille IVY et ses variantes

Le portfolio IVY est un des plus connus, car il est utilisé comme modèle par les célèbres universités américaines d’Harvard et Yale.

C’est un portefeuille destiné à une stratégie long terme, car il a une allocation diversifiée pour combiner au mieux le risque et la performance. Le nerf de la guerre pour un bon investisseur.

Voici la composition du Ivy Portefolio ainsi que 2 variantes nommées El-Erian (Harvard) et David Swensen Yale Endowment

 

Ivy

El-Erian (Harvard)

Swensen (Yale)

Actions U.S.A

20 %

17 %

30 %

Actions Pays développés (Hors U.S.A)

20 %

17 %

20%

Actions Pays émergent

 

13 %

5%

Action Non côté

 

7 %

 

Obligations 10 ans U.S.A

20 %

5%

 

Obligations Internationales

 

10%

15%

Immobilier

20%

6%

20 %

Matières premières

20%

13%

 

Cash (liquidité)

 

12 %

15%

 

Pour exposer votre portefeuille à tous ces marchés, la solution réside dans l’utilisation des ETF et Tracker.

Pour l’acquisition d’immobilier dans son portefeuille, les gérants de ces fonds préconisent l’achat de Société d’investissement immobilière coté (SIIC) ou REIT en anglais. Afin d’avoir une vision claire et d’améliorer la liquidité de ces actifs.

Quand on y pense, il est bien plus facile de rééquilibrer 10 000€ d’immobilier acheté dans une SIIC, que 10 000€ d’immobilier physique. Car dans l’immobilier physique, c’est tout ou rien, sauf montage particulier vous ne pouvez pas détenir 90% d’un bien immobilier et revendre les 10% restant.

La performance du IVY portefeuille, du portefeuille de l’université d’Harvard et de l’université de Yale.

1973- 2020

IVY

El-Erian (Harvard)

Swensen (Yale)

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

9,93 %

10,40 %

10,08 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

7,41 %

7,89 %

7,76 %

Volatilité

10,24 %

10,66 %

10,65 %

Perte Maximale

-46,30%

-45,67 %

-41,63 %

On retrouve un rendement et une performance annuelle comparable pour ces 3 portefeuilles.

Ma préférence allant toujours pour les choses simples, le portefeuille Ivy me semble être la base de la construction de son portefeuille. Attention, tout de même à la grande volatilité et perte maximale de ce type de portefeuille financier.

Le bogleheads three fund portfolio ou le Vanguard portefeuille

C’est Jack Bogle, fondateur de la société Vanguard (Leader dans la gestion passive et émetteur de nombreux ETF) qui a rendu populaire ce portefeuille.

Ce n’est pas le portefeuille le plus connu mais il a l’avantage d’être simple à comprendre. 3 fonds différents pour couvrir 3 classes d’actifs. C’est une variante du portefeuille 60/40 avec cette fois-ci :

  • 50% : Actions U.S.A 
  • 30% : Actions pays développé (hors U.S.A)
  • 20% : Obligations Monde

Bien évidemment, Vanguard propose 3 ETF ou Trackers qui permettent d’accéder à ces classes d’actifs.

En anglais dans le texte :

  • Vanguard Total Stock Market Index Fund (VTSAX)
  • Vanguard Total International Stock Index Fund (VTIAX)
  • Vanguard Total Bond Market Fund (VBTLX)

1987- 2020

Vanguard Portefeuille

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

8 ,44 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

5,70 %

Volatilité

11,79 %

Perte Maximale

-43,83%

On remarquera que malgré une plus grande exposition aux actions, Le Bogleheads three fund portfolio a fait moins bien que le 60/40 de 1987 à 2020. Pour un risque et une perte maximale bien supérieure.

Peut-être que dans 2 ans ça sera l’inverse, mais en attendant, voilà un exemple concret de l’intérêt de diversifier son épargne.

Une variante du portefeuille existe avec quatre fonds et une partie de Cash.

Le portefeuille de Ray Dalio : Les 4 saisons

Le portefeuille de Ray Dalio : All Weathers / All Seasons

Du fondateur du hedge fund le plus important du monde : Bridgewater Associates. Avec 125 milliards de dollars sous gestion quand même.

Voici l’allocation que propose Ray Dalio dans son portefeuille All Weathers / All Seasons.

  • 21 % : Actions U.S.A
  • 6 % : Actions pays développées hors USA
  • 3 % : Actions pays émergents
  • 15% : Obligations USA 10 ans
  • 40% : Obligations USA 30 ans
  • 7,5% : Matières premières
  • 7,5% : Or

Comme vous l’avez compris, le portefeuille All Weathers doit permettre de surmonter tous les cycles économiques (également appelé portefeuille des 4 saisons). Une sorte de portefeuille 4×4 qui est performant dans la durée.

2007- 2020

All Weathers / All Seasons

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

6,90 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

4,94 %

Volatilité

6,79 %

Perte Maximale

-14,75%

Pour réduire le risque, ce portefeuille fait appel à des actifs décorrélés.

Et ça fonctionne, car la perte maxime n’est que de 14,75%.

Comparaison des 10 portefeuilles financiers

Voici un récapitulatif du rendement avec et sans inflation, de la volatilité et de la perte maximale.

Malheureusement, je n’ai pas réussi à avoir ces informations sur la même période de temps. Le site web Portfolio Visualizer ne me permet pas de remonter dans le temps aussi facilement que cela.

1972- 2020

Obligations U.S.A

Actions U.S.A

60/40

Marc Gaber

Rendement annuel Moyen (sans inflation)

5,91 %

10,31 %

8,91 %

9,75 %

Rendement annuel Moyen (avec inflation)

3,24 %

7,53%

6,17 %

6,33 %

Volatilité

3,81 %

14,93 %

9,18 %

9,81 %

Perte Maximale

-5,86 %

-50,89 %

-30,72%

-28,21 %

 

1978- 2020

Permanent Portfolio

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

8,33 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

4,73 %

Volatilité

7,11 %

Perte Maximale

-13,52 %

 

1995- 2020

Global Market Portfolio

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

8,28 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

5,97 %

Volatilité

15,70 %

Perte Maximale

-54,99 %

 

 

1995- 2020

Robert Arnott

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

7,68 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

5,53 %

Volatilité

7,21 %

Perte Maximale

-27,12 %

 

1973- 2020

IVY

El-Erian (Harvard)

Swensen (Yale)

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

9,93 %

10,40 %

10,08 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

7,41 %

7,89 %

7,76 %

Volatilité

10,24 %

10,66 %

10,65 %

Perte Maximale

-46,30%

-45,67 %

-41,63 %

 

1987- 2020

Vanguard Portefeuille

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

8 ,44 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

5,70 %

Volatilité

11,79 %

Perte Maximale

-43,83%

 

2007- 2020

All Weathers / All Seasons

Rendement annuel Moyen (Sans inflation)

6,90 %

Rendement annuel Moy (avec inflation)

4,94 %

Volatilité

6,79 %

Perte Maximale

-14,75%

En étudiant les résultats, sur une durée d’investissement longue (supérieur à 10 ans), on se rend compte que le portefeuille El-Erian (Harvard) est le plus performant et que le permanent portfolio est le moins performant.

Les autres portefeuilles affichent une performance à peu près équivalente.

En ce qui concerne le risque, le Permanent portfolio et le All Weather/All Seasons assurent un risque et une perte maximum minimum. C’est un élément à prendre en compte pour vous assurer une certaine tranquillité d’esprit.

Si vous ne supportez pas l’idée d’être en négatif pendant 2 à 3 ans (en attendant que les marchés remontent), c’est un élément à prendre en compte autant que le rendement.

Tous ces exemples vous ont sûrement donné des idées, mais il ne faut pas oublier les priorités. C’est-à-dire une épargne de précaution de 4 à 6 mois de dépenses courantes. J’ai déjà listé les avantages de l’épargne ici. Mais vous comprenez bien qu’il serait dommage de clôturer un portefeuille financier temporairement en baisse pour réparer sa voiture, alors que 2 ans plus tard, ce même portefeuille afficherait + 20 % de bénéfice.

 Je vais maintenant vous expliquer comment mettre en place ces stratégies facilement grâce aux ETF.

Comment appliquer ces portefeuilles financiers facilement ?

En pratique, comment faire pour appliquer une stratégie avec autant d’actifs ? Une stratégie qui peut consister à acheter aussi bien des obligations, des actions U.S.A, des actions Europe, des actions des pays émergents, de l’immobilier, de l’or, etc…

Heureusement, l’achat de Trackers ou ETF répond exactement à la demande. Ces fonds passifs avec des frais faibles copient les indices boursiers, le marché obligataire, l’OR, et même de l’immobilier côté (SIIC).

Au lieu d’acheter 50 actions des U.S.A, vous acheter un seul ETF U.S.A.

Pour retrouver facilement tous les ETF, je vous conseille d’utiliser le site justetf.com ou Morningstar.

Voici une petite idée des ETF disponible en France :

  • ETF Monde : iShares Core MSCI World
  • ETF U.S.A Grande capitalisation : iShares S&P 500 UCITS ETF USD (Dist) (EUR), Amundi S&P 500 UCITS ETF EUR (C)
  • ETF Grande capitalisation (hors U.S.A) : iShares Core MSCI Europe UCITS ETF, Lyxor Core MSCI EMU (DR) UCITS ETF – Dist (MFE)
  • ETF pays émergents : Vanguard Ftse EM etf ; Amundi MSCI Emerging Markets UCITS ETF EUR (C)
  • ETF Obligations d’entreprise :  Lyxor Euro Corporate Bond UCITS ETF – Acc
  • ETF Obligations USA 30 ans :  iShares USD Treasury Bond 20+yr EUR Hedged UCITS ETF
  • ETF Obligations USA 10 ans : UBS ETF (LU) Bloomberg Barclays TIPS 10+ UCITS ETF (USD) A-dis
  • ETF Obligations des pays étrangers 10 ans : SPDR Barclays 10+ Year Government Bond UCITS ETF
  • ETF Matières premières : Lyxor Commodities Thomson Reuters/CoreCommodity CRB TR UCITS ETF – Acc
  • ETF Or : Amundi Physical Gold ETC
  • ETF Immobilier (SIIC) : Think Global Real Estate UCITS ETF, Amundi ETF FTSE EPRA NAREIT Global UCITS ETF DR

La gestion passive et les ETF sont en pleines expansions depuis quelques années. Et c’est selon moi, une excellente chose pour l’épargnant moyen, car les ETF permettent l’accès à des milliers de classes d’actifs en 1 clic.

Les frais y sont très réduits, en moyenne 0,3% / an, rien à voir avec les fonds dits « actifs » qui prennent 2%.

Grâce à ces 10 exemples de portefeuilles diversifiés, j’espère vous avoir donné un aperçu de ce qu’est la diversification. Que vous pourriez résumer à vos amis par : C’est l’achat de classe d’actifs non corrélés.

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.