J’aime sur ce blog discuter de liberté financière, de psychologie de l’investisseur, d’immobilier, de bourse et d’entrepreneuriat.

Dans l’objectif de devenir libre financièrement, je vais vous expliquer ce qu’est la rat race et comment la quitter.

Avant tout, est-ce que ces phrases vous parlent :

  • Vous aimeriez enfin travailler pour vous et non pour votre patron ?
  • Vous êtes fatigué d’échanger votre temps contre de l’argent ?
  • Aucune augmentation de salaire depuis des années ? Pourtant, vous êtes exemplaire
  • Vous êtes déçu de votre évolution dans votre entreprise ?
  • Pourquoi devoir attendre la retraite à 65 ans pour profiter de la vie ?
  • Votre famille vous reproche de ne pas passer assez de temps avec eux ?
  • Vous allez au travail à reculons et le dimanche soir est une horreur.

Personnellement, je travaille depuis 6 ans et je ressens déjà une certaine lassitude…

Heureusement, ma situation s’améliore depuis que j’ai commencé à me former à l’investissement, j’espère devenir indépendant financièrement dans les 7 prochaines années, et je vous partage ma stratégie dans cet article.

Le modèle de nos parents et grands-parents, période où « la voie dorée » était de faire toute sa carrière de salarié dans une seule et unique entreprise est bien terminé.

La génération des années 90 et 2000 souhaite plus de liberté et un meilleur cadre de vie. Tout simplement, profiter de la vie maintenant et pas à 65 ans. Pour y parvenir, il va vous falloir trouver comment quitter la rat race.

Qu'est-ce que la Rat Race ?

Définition de la rat race.

La rat race en anglais, où course du rat en français a été démocratisée par Robert Kiyosaki, l’auteur de l’excellent livre « Père riche, Père pauvre ». Un classique de l’indépendance financière, que je ne peux que vous conseiller de lire.

La rat race est un mode de vie, c’est vivre pour travailler (et non l’inverse) et pour toucher son salaire, du Lundi au Vendredi de 8h à 18h. Souffler le week-end et répéter ce schéma pendant des années. Espérer gagner plus grâce à son salaire.

Mais la Rat Race est fourbe, elle vous oblige à travailler et courir toujours plus, pour consommer et posséder toujours plus. Si bien qu’à la fin du mois, vous êtes obligé de retourner au travail pour recommencer à gagner de l’argent encore et encore.

C’est une routine infernale, comme le dicton « métro-boulot-dodo ». La rat race est chronophage est vous n’aurez que très peu de temps pour profiter de votre famille et pratiquer vos passions.

Les salariés qui subissent la « rat race » peuvent se croire en sécurité financière (bien illusoire à mon avis), car ils sont certains de recevoir leur argent en temps et en heure chaque mois,  cela instaure un effet de dépendance et de confort. Qui empêchent bon nombre d’entre eux de prendre des risques pour améliorer leur vie, où tout simplement de quitter leur travail, même si celui-ci ne leur plaît pas.

En cas de licenciement (pour X raisons), c’est un « monde » qui s’écroule et le résultat peut-être désastreux pour le salarié, qui n’avait pas envisagé ce scénario.

La rat race, c’est échanger ton temps contre de l’argent. Votre patron vous paie pour avoir lui-même plus de temps. On oppose avec raison les notions d’indépendance financière et de rat race.

Avoir sa retraite à 65 ans ? Où faire autrement ?

« Jouer » à la rat race où je devrais dire « subir » la rat race, c’est aussi avoir un espoir, un but qui nous aide à tenir. Effectivement, celui d’atteindre la retraite à 65 ans (ou plus, personne ne sait) pour enfin profiter de la vie. Mais dans quel état ? La santé et la forme ne sont pas les mêmes à 30 ans qu’a 65 ans. La retraite pour y faire quoi ? Si vos revenus baissent vous serait limiter dans l’utilisation de votre temps et dans la réalisation de vos rêves.

Sans oublier, les 40 ans à tenir avant la retraite. 40 ans « perdues » à travailler pour quelqu’un d’autre et avoir la boule au ventre tous les dimanches ? J’utilise exprès des termes forts, car je sais que c’est le cas pour certains salariés.

Aujourd’hui, on peut vivre autrement, l’accès à la connaissance est simplifié grâce à internet.

La création d’entreprise et l’avènement de nouveaux métiers indépendants permettent d’améliorer sa vie et de vivre comme on le souhaite. Acquérir des actifs (immobilier, bourse, entrepreneuriat) qui rapporteront de l’argent tous les mois est une des clés pour vivre la vie de ses rêves.

Pour profiter maintenant de vos amis, votre famille et vos passions. Créer et travailler pour soi-même, pour s’accomplir et être heureux dans ce que l’on fait. Est-ce que ce n’est pas ça la vie ?

Un objectif de vie pour sortir de la rat race

Un objectif de vie pour sortir de la rat race

Sortir de la rat race n’a rien de facile, y parvenir vous prendra des années et vous demandera beaucoup d’effort et de sacrifice, mais c’est possible.

Comme tout bon investisseur et entrepreneur, il ne faudra jamais abandonner.

Pour rester motivé et quitter la rat race, vous devez trouver une raison forte et un : « Pourquoi, je souhaite quitter la rat race » qui vous parle.

J’appelle ça un objectif de vie, c’est-à-dire un objectif qui vous tiens vraiment à cœur, par exemple, ça peut être pour améliorer sa santé, pour mettre à l’abri financièrement sa famille, pour voyager autour du monde, pour payer les meilleures études à ses enfants, pour devenir riche et acheter une villa en Espagne, pour être fier de soi, faire des choses que l’on aime, etc…

C’est un objectif personnel, pour lequel vous devez être prêt à travailler sur vos projets personnels (Bourse, entrepreneuriat, immobilier) durant votre pause déjeuner au lieu de regarder youtube, où pendant vos week-ends au lieu de jouer à la console.

Il faut être prêt à travailler en parallèle de son travail de salarié et épargner son salaire pour investir chaque euro possible. Il y aura des hauts, mais surtout des bas sur la route.

Je me répète, mais ça ne sera pas simple, c’est pour cela qu’un objectif qui vous fera changer de vie est le meilleur moteur pour réaliser votre objectif et automatiquement quitter la rat race.

 Être salarié c’est une solution à court terme pour un problème à long terme 

Combien d’argent vous faut-il pour quitter de la rat race ?

Vouloir quitter la rat race, c’est bien, mais quantifié ce dont il nous faut pour y parvenir, c’est encore mieux.

Vous pouvez définir un montant arbitraire avec lequel vous pensez pouvoir être heureux et réaliser votre objectif, par exemple 5 000 € de revenus pour 15 heures de travail par semaine.

Vous pouvez également définir ce qu’il vous faut pour quitter la rat race en cumulant le montant de vos charges, votre épargne et votre budget plaisirs/loisirs.

Par exemple :

  • Charges : votre loyer, vos charges énergétiques, vos assurances, etc… vous coûtent 1 500€ par mois
  • Épargne : vous avez compris l’intérêt de l’épargne (sécurité et réinvestissement) et vous économisez 400€ / mois
  • Plaisirs : Vos dépenses vacances, loisirs, habits, etc… vous coûtent 500 € par mois

Dans cet exemple, recevoir 2 400€ autrement que par son salaire, vous permettrez de quitter votre travail.

Vous verrez que c’est un cercle vertueux, plus on a de temps, plus on peut investir et plus on gagne d’argent.

Comment quitter la rat race ?

Comment quitter la rat race ?

C’est sûrement la raison principale qui vous a poussé à lire cet article, la réponse est simple, il va falloir investir et se créer des revenus passifs. Acquérir des revenus dé corrélés du temps passé. Pour simplifier, des revenus qui ne nécessitent pas de travailler 35 heures par semaine.

Au début, vous gagnerez peu et cela vous demandera beaucoup de temps, puis petit à petit, vous n’aurez qu’à entretenir vos investissements.

Pour investir et devenir riche, je vous conseille mon article déjà très complet sur le sujet : comment devenir riche ?

Pour ceux qui souhaitent une réponse maintenant, je vais tout de suite lister les 3 moyens de s’enrichir.

L’immobilier, ça vous prendra du temps lors de la recherche, la négociation, le financement, la gestion des travaux, mais après vous touchez les loyers tous les mois et vous faites grossir votre patrimoine immobilier.

La bourse, il n’y a pas plus passif, avec une stratégie dividende, vous pouvez espérer toucher 5 à 6% de dividende chaque année. Tout ça en achetant une action une fois. Vous pouvez également viser le rendement moyen de la bourse (10% de moyenne depuis l’année 1900 pour la bourse américaine) grâce aux ETF, également appelé Trackers. La bourse fait peur à beaucoup de monde, pourtant on sait tous qu’il est possible de gagner de l’argent avec.

L’entrepreneuriat, physique ou sur internet, l’avantage d’un business sur internet, c’est que le coût de départ est extrêmement faible, une centaine d’euros permet de créer un blog. Et vous pouvez toucher des milliers de personnes chaque jour, pour vendre jour et nuit sans être physiquement derrière votre ordinateur.

Ma stratégie pour quitter la rat race

Ma stratégie pour quitter la rat race

Quoi de mieux que des exemples concrets pour assimiler les différents moyens d’investir.

Immobilier

J’ai investi dans 2 maisons que je loue en colocation à des étudiants et des jeunes actifs, en enlevant le coût du crédit, les charges d’exploitation (vacances locatives, gestion et taxes) et les impôts. J’obtiens un cashflow positif de 500 €. Un très bon complément de salaire.

Le meilleur dans tout ça, c’est que j’ai absolument tout emprunté à la banque (Acquisition + Notaire + Travaux). Investir dans l’immobilier sans apport, me permet de faire vraiment travailler l’argent pour moi et non l’inverse.

Je délègue la gestion locative à une agence, ce qui me permet d’avoir du temps pour moi et mes loisirs.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les articles suivants :

Bourse

J’achète tous les mois des actions d’indice boursier via des ETF, ce qui me permet de diversifier mon investissement très facilement. Par exemple, une action d’un ETF Monde contient les 1600 plus grandes entreprises mondiales.

En achetant cette action, je vise la moyenne de l’indice boursier qui est de + 5% par an depuis plus de 20 ans. Je conserve cette action au minimum 8 ans, afin de me rapprocher au mieux de cette moyenne.

J’achète également des ETF SP&500 (les 500 plus grandes entreprises américaines) et Europe (les 447 plus grandes entreprises européennes). Au lieu de payer des fonds dits « actifs » (sicav, fcp, etc..) à des frais de 2 à 3% par an, les etf ont des frais de 0,3% maximum.

Cet investissement représente une petite somme de mon capital, mais je compte bien l’augmenter petit à petit.

J’achète également des titres en vifs (en direct) d’entreprises SIIC/REIT. Ce sont des entreprises qui investissent exclusivement dans l’immobilier résidentiel, de bureaux, de commerce, etc… Elles ont le grand avantage de distribuer des dividendes très régulièrement, ce qui permet d’obtenir 5 à 6% de dividende. Le but est de garder ces actions toute ma vie, ou de toute façon, le plus longtemps possible, afin de bénéficier de revenus supplémentaires.

Entrepreneuriat

Je ne parlerais que de blogging et de business sur internet dans ce chapitre, car c’est la seule chose que je fais actuellement.

Grâce à la vente de mes formations sur l’investissement immobilier, j’espère obtenir un complément de salaire conséquent et ainsi devenir mon propre chef. Bien sûr, ça demande du temps et du travail, mais aussi de nouvelle compétence pour moi, comme la rédaction d’articles, le marketing, l’e-mailing et le référencement sur internet.

C’est une aventure que je vais d’ailleurs partager sur ce blog.

Au final, mes premiers investissements immobiliers et boursiers  ont été réalisés en 2017, et quand je vois mes résultats, je me dis que ça vaut vraiment le coup de se donner à fond maintenant pour ensuite profiter de la vie dont j’ai envie.

Comment ne pas retomber dans la rat race ?

Vous avez fait le plus dur, vous avez acquis des connaissances, vous vous êtes formé à l’investissement, et vous êtes passé à l’action. Vous avez maintenant des revenus passifs.

Le plus gros danger qui vous menace de retourner dans la rat race est l’inflation. C’est-à-dire l’augmentation du coût de la vie, de 2% en moyenne par an.

2 000€ aujourd’hui, vous permet peut-être de vivre la vie de vos rêves, mais dans 10 ans, cela ne sera sûrement plus le cas.

Pour limiter ce risque, vous pouvez vivre dans un pays où le coût de la vie est moins cher, une autre solution est de continuer d’épargner et d’investir, pour augmenter vos revenus passifs.

Pour protéger votre patrimoine et votre capitale, il vous faudra diversifier vos investissements, autrement dit, ne pas avoir toutes vos billes dans le même panier. Par exemple, 25% d’immobilier, 25% d’actions, 25% dans votre entreprise et 25% en obligation.

L’objectif est de sécuriser votre argent, quoi qu’il arrive vous avez d’autres sources de revenus.

Un autre moyen de diversifier son patrimoine est d’avoir des actifs financiers dans différentes monnaies, 50% en Dollars Américain et 50 % en Euro est déjà excellent.

Ainsi en cas de crise de l’Euro ou du Dollars, vous ne perdrez pas tout.

N’hésitez pas à écrire en commentaire les stratégies que vous utilisez ou que vous aimerais utiliser.

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.