Bonjour à tous,

Je cherche l’indépendance financière depuis plusieurs années et c’est une des raisons qui m’a poussé à écrire ce blog, alors, aujourd’hui, je vais essayer de vous faire comprendre le concept d’indépendance financière, car c’est un sujet passionnant, mais également en quelque sorte, un choix de vie.

Vous avez peut-être entendu des croyances négatives autour de l’indépendance financière, j’espère casser ces croyances, car être indépendant financièrement, c’est avant tout améliorer sa vie.

Démarrons tout de suite, par donner une définition à l’indépendance financière : C’est avoir la possibilité de vivre de ses investissements. Sans être obligé de se lever le matin pour aller au travail.

L'indépendance financière pour les débutants

Devenir indépendant financièrement ne s’apprend pas à l’école

Depuis notre plus jeune âge, nous entendons que pour vivre, il faut travailler. Si bien que le dicton « travaille bien à l’école et tu auras un bon travail » est répété à de nombreux enfants.

Le premier sous-entendu, c’est que grâce à ton travail, tu auras une belle vie, mais est-ce vraiment le cas ? Combien de personnes vont au travail à reculons où avec la boule au ventre ?

Le second sous-entendu, c’est que l’emploi est la seule manière de gagner sa vie. C’est ainsi que bon nombre de parents poussent leurs enfants à obtenir un travail dit « sécurisé » ou « stable », c’est-à-dire fonctionnaire. Est-ce une meilleure situation ? Avoir des salaires gelés et aucune évolution de poste pendant des années ?

L’école peut nous apprendre un métier, mais jamais elle ne vous apprendra pas à gérer et faire fructifier votre argent, ni à prendre le contrôle de votre et gagner votre indépendance financière, car d’autres sources de revenus appelés passifs existent, comme la création d’œuvre (musique, livre, arts), les inventions (brevet) et les investissements (entreprise, bourse, immobilier, etc…) bien sûr.

Si ces projets fonctionnent, ils vous apporteront des revenus bien plus importants que votre activité salariale. C’est ainsi que les revenus dits passifs peuvent très bien être suffisants pour vivre au quotidien.

La Rat Race est le contraire de l'indépendance financière

L’indépendance financière est le contraire de la Rat Race

La rat race c’est être prisonnier de sa propre vie, être prisonnier de son travail, échanger son temps contre de l’argent et travailler pour quelqu’un d’autre pour payer ses dettes. J’y suis allé un peu fort peut-être ?

C’est sûrement vrai, mais il y a une part de vérité non ? Oui, la vie n’est pas binaire, et il y a des nuances entre l’indépendance financière et crouler sous les crédits sans en voir le bout.

Mais c’est à nous de choisir et de reprendre notre vie en main. Si vous aimez travailler 50 heures pour quelqu’un d’autre, ce n’est pas un problème. Mais si vous préférez voyager où pratiquer plus régulièrement une passion, en clair, profiter de la vie comme vous l’entendez. Alors, vous devez trouver une solution à votre problème.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions pour vous.

Internet a changé la donne, et s’informer sur l’indépendance financière est plus accessible aujourd’hui. En effet, l’accès à l’information, via des blogs (InvestirPourRéussir.fr par exemple 🙂 ), des formations et des livres numériques n’attendent que vous, la plus part des informations sont gratuites et un livre contenant l’état d’esprit et les techniques d’un investisseur à succès ne coûte pas plus de 30 euros.

Effectivement, beaucoup de livres d’entrepreneurs font maintenant ressortir cette idée d’indépendance financière, la semaine de 4 heures de Tim Ferriss est un bon exemple. Grâce à son indépendance financière, l’auteur en a profité pour réaliser ses rêves comme voyager dans le monde entier et participer au championnat du monde de danse. Car il a réussi à créer une entreprise, qui ne lui demande pas plus de 6 mois de travail dans l’année, et aucune restriction géographique. Merci internet et les systèmes d’automatisations.

Être indépendant financièrement, c’est prendre le contrôle de sa vie, et être le seul maître à bord.

Est-ce possible d’imaginer une seconde, de n’avoir personne au-dessus de vous pour vous dire quoi et quand faire les choses ?

Nous ne sommes pas indépendants financièrement, quant au lieu de partir 2 mois en Australie pour votre plaisir, vous n’y passez que 15 jours, car quelqu’un vous attend (votre patron, vos clients, vos collègues…) à votre retour.

Et si vous cherchiez des revenus passifs ? Par exemple, ils vous permettraient de prendre le temps que vous voulez pour apprendre une nouvelle langue. Sans que vos revenus baissent.

Indépendance financière et revenus passifs

Le lien entre indépendance financière et revenus passifs est fort. Être libre de son temps, signifie très souvent posséder des revenus passifs. Même si votre objectif n’est pas d’avoir une semaine de travail de 4h, essayer de réduire son temps de travail de moitié est déjà extrêmement ambitieux.

Votre indépendance financière est liée à votre niveau de vie. Effectivement, un niveau de vie élevé nécessitera des revenus passifs élevés, au contraire, une vie simple sans de grandes dépenses demandera moins de revenus passifs.

Un moyen de réduire ses dépenses sans diminuer son niveau de vie est de vivre dans un pays où tout coûte moins cher. Vivre dans un autre pays que la France.

Vous pouvez ne pas être d’accord avec ça, pourtant nous sommes nombreux à en profiter lors de nos vacances (Thaïlande, Maroc, Espagne, Portugal, Croatie, etc…). Durant lesquels nous pouvons faire des activités bien moins chères qu’en France.

Vivre dans un endroit ou le coût de la vie est moins cher n’est pas réservé aux grands voyageurs. C’est le cas de certains cadres parisien qui ont très bien gagné leurs vies pendant des années et qui quittent Paris pour s’installer en Ardèche, où dans une autre région de France ou la vie est moins chère.

Viser l’indépendance financière doit être l’objectif de ceux qui veulent avoir plusieurs vies dans leur vie. Car, comme vous l’avez remarqué, il est très dur de pratiquer ses passions et maîtriser son emploi du temps tout en allant travailler tous les jours.

De multiples chemins mènent à l’indépendance financière. J’élimine directement le loto et les héritages, car ce sont généralement des rêves et des illusions qui servent d’excuses pour rêver d’une nouvelle vie.

 

Faire fructifier un capital

Imaginons que vous possédez un capital de départ, disons une belle somme d’argent, par exemple 500 k€. Votre défi est de vivre le plus longtemps possible avec cet argent. L’augmentation du coût de la vie (l’inflation) est votre problème numéro 1, en effet, une bouteille d’eau vous coûte aujourd’hui 1€, mais dans 10 ans elle vous coûtera peut-être 1,5€, cet exemple est applicable à tous les produits et services nécessaires pour vivre. Le placement de votre capital doit être supérieur à l’inflation (2% par an en moyenne) + vos dépenses, et cela devient la seule chose à gérer.

Je sais ce que vous vous dites : « C’est bien beau, mais comment avoir ce capital ? » J’y viens, mais essayez de répondre à cette question pendant 15 secondes : Comment faire pour gagner ce capital ?

Les deux solutions données sont généralement : la revente d’un bien immobilier et la revente d’une entreprise ayant pris de la valeur. Un effet, les prix de l’immobilier ont tendance à monter avec le temps et la revente d’une entreprise qui fonctionne rapportera également beaucoup d’argent.

Ces deux solutions ont un grand inconvénient, elles prennent beaucoup de temps. Revendre un bien immobilier le double de sa valeur peut prendre plus de 20 ans, et créer son entreprise comprend des risques et une implication de tous les jours. Alors est-ce que ces 2 solutions doivent être abandonnées ? Non évidemment, vous êtes quand même sur un blog qui cherche à vous rendre indépendant financièrement ! C’est toujours mieux d’avoir une chance de devenir indépendant financièrement dans 10 ou 20 ans, que de n’en avoir aucune. Et, devoir échanger jour après jour une heure de sa vie contre une heure de salaire sans perspective d’évolution, peut nuire gravement à la santé.

Utiliser des effets de levier pour accélérer votre enrichissement.

Se créer des sources de revenus à effet de levier

Une autre réponse est d’utiliser des effets de levier pour se créer des sources de revenus passifs. Une source de revenus avec un effet de levier permet de gagner de l’argent en y passant un minimum de temps. Pour simplifier, c’est être payé à un meilleur taux horaire que votre salaire actuel.

Vous avez par exemple, les business sur internet, avoir un site internet qui rapporte 1 000€ par mois et qui vous demande 10 heures par mois. Soit un « salaire » horaire de 100 € par heure.

Si vous êtes expert dans un domaine, vous pouvez vendre votre expertise en tant qu’indépendant, ce qui vous rapportera bien plus qu’un salaire de salarié. Essayer de rentabiliser au maximum le temps passé, par exemple : écrire un livre vous prendra du temps, mais une fois terminée vous n’y toucherez plus, et pourtant vous continuerez à le vendre des années.

Toucher des dividendes en bourse, acheter une action une fois, vous permettra de recevoir des dividendes toute votre vie.

Visez un cash-flow lors d’un investissement immobilier est bien mieux que de viser une hypothétique plus valus dans 20 ans, pour rappel un cash-flow positif signifie que le loyer des locataires est supérieur à vos charges (prêt bancaire + taxe + impôt), ainsi tous les mois votre investissement génère un surplus d’argent sur votre compte.

De plus, l’immobilier permet d’emprunter à la banque, ce n’est plus vous qui remboursez le crédit, mais bien les locataires.

Pour aller plus loin dans la création de revenus passifs, je vous propose de lire mes articles dédiés à l’investissement :

Les 3 niveaux de l'indépendance financière

Où en êtes-vous dans l’indépendance financière ?

Si le terme d’ « indépendance financière » ne vous semble toujours pas clair, j’ai identifié 3 niveaux d’indépendance, qui vous aideront à vous situer sur le long chemin qui mène à l’indépendance financièrement.

Le premier niveau : vous ne décidez pas de votre emploi du temps

Chaque année, vous devez demander à votre chef, si « oui » ou « non » vos vacances sont acceptées. Chaque absence au travail doit évidemment être justifiée, vous ne pouvez pas choisir votre lieu de travail, et vous êtes très sollicité par vos collègues, car vous êtes « irremplaçable ». C’est pire que les repas avec votre belle-mère où, au moins, il y a un peu d’alcool.

Le second niveau : vous choisissez votre emploi du temps

Votre maîtrisez en partie votre emploi du temps, vous pouvez choisir quand pratiquer vos passions où prendre du temps pour vous, pas de demande d’autorisation à fournir, mais juste prévenir que vous n’êtes pas là. La pratique du télétravail est possible et ne pose pas de problème. C’est quand même bien pratique d’avoir cette liberté.

Le troisième niveau : vous n’avez pas ou peu de contraintes de temps

Votre emploi du temps est complètement ajustable à vos envies et à vos besoins. Travailler depuis un autre pays ne pose pas de problème. Vous êtes bien le boss de votre vie.

Qui ne rêverait pas d’atteindre le troisième niveau ?

Et vous que feriez-vous si vous étiez indépendant financièrement ?

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.