Vous souhaitez devenir rentier immobilier ? Ce projet vous attire, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Devenir rentier immobilier est possible, plusieurs chemins y mènent.

L’investissement en location nue à une famille est certainement le plus connu, mais il est loin d’être la seule solution à prendre en compte. Je vais vous présenter ce qui existe en dehors de la location classique, et comment devenir rentier immobilier autrement. Et peut-être bien que vous trouverez votre voie dans ces alternatives.

Comment devenir rentier immobilier autrement ?

Acheter son logement rapidement

Si vous êtes jeunes, il est possible que vous ayez pour objectif d’obtenir votre premier bien immobilier et qu’il devienne votre logement personnel. Cela peut être une bonne base pour devenir rentier immobilier par la suite.

Effectivement, même si la résidence principale est un passif, il est possible avec un peu d’imagination de se créer des revenus passifs grâce à sa résidence principale.

Voici plusieurs exemples qui permettent de rentabiliser sa résidence principale, construire deux maisons sur son terrain, puis louer ou revendre la seconde maison, réserver un espace dans votre maison pour de la location courte durée, et pourquoi pas être en colocation dans sa propre maison ?

Il est important de penser à tout ça lors de la recherche de votre résidence principale.

C’est pour cela que je vous déconseille vivement de choisir le premier bien venu sans réfléchir et de l’acheter. Il est impératif de bien réfléchir à votre achat, car pour rentabiliser l’achat de sa résidence principale, il faut en moyenne y vivre 7 ans au minimum, sans quoi une revente prématurée risque de vous faire perdre de l’argent. Je pense surtout aux frais de notaire, aux frais d’agence et aux pénalités lors du remboursement anticipé d’un de votre prêt immobilier.

Investir à l'étranger

Choisir un investissement à l’étranger

Lorsque l’on parle d’investissement, on pense principalement à son pays d’origine. Mais pourquoi ne pas investir à l’étranger ? Vous pouvez même partir au bout du monde et choisir l’Asie ! Certains pays ont de grandes opportunités à vous proposer et il sera souvent plus facile de se lancer à l’étranger et d’oser investir même si vous ne vous êtes pas encore rendu sur place.

Si on a tendance à hésiter avant de se lancer dans ce type de démarches, cela est principalement dû au fait qu’on soit étranger à ce pays et que notre cerveau subit une sorte de blocage psychologique. Mais les risques ne sont pas forcément plus élevés qu’en France, il est même possible de trouver de meilleures opportunités dans des pays où les étrangers peuvent devenir propriétaires très facilement.

Voici 3 types de personnes qui pourraient être intéressés par l’investissement immobilier hors de France :

  • Des personnes fortunés (> 1 Million) pour diversifier son patrimoine et se protéger contre la baisse du marché en France.
  • Un lien avec le pays concerné permet d’investir plus facilement, notamment dans le cadre d’une expatriation, ou en ayant de la famille sur place par exemple.
  • Des personnes souhaitant obtenir l’indépendance financière Avec un peu d’économie, il vous sera plus facile d’investir dans un pays ou le coût de la vie est faible. Pour vivre de vos revenus locatifs, il faudra accepter de vivre sur place.

Toutefois, si vous décidez d’investir à l’étranger, ayez conscience que vous n’aurez pas les mêmes professionnels qu’en France, ni les mêmes lois.

En effet, les cultures sont différentes tout comme le fonctionnement des pays. Certaines contraintes connues en France ne sont pas connues à l’étranger, et l’inverse est également valable.

D’une manière générale, vous pourrez investir plus simplement avec des projets plus prometteurs. Mais les garanties ne seront pas les mêmes même si votre bien est de qualité. Le processus de vente fonctionne donc différemment dans chaque pays, et il peut sembler amateur dans certaines parties du globe.

À vous de vous renseigner spécifiquement sur chaque pays qui vous intéresse.

La location courte durée ou de vacances

Vous pouvez réaliser un investissement immobilier pour faire de la courte durée, également appelé location saisonnière. La rentabilité est bien meilleure que la location classique à une famille. Ce meilleur rendement nécessite également plus de temps, en gestion des entrées/sorties, nettoyage et réparation du mobilier.

Vous pouvez également viser de la location saisonnière à « thème ».

Des villas paradisiaques à l’autre bout du monde

Il est possible de se positionner sur de l’investissement de luxe, et de faire construire de magnifiques villas dans des lieux exotiques qui feront rêver les touristes durant leurs vacances. Ces biens doivent être dans des villes connus de tous les touristes, comme Bali, Marrakech ou l’île Maurice. 

Des endroits où les vacanciers se bousculent toute l’année.

Investir dans les capitales européennes

Viser les capitales en Europe

Il est tout à fait porteur d’investir en Europe, notamment grâce aux nombreuses compagnies aériennes qui développent des vols entre les différentes capitales. La facilité d’accès de ces capitales permet d’investir efficacement dans la location de certains appartements dans les capitales accueillant de nombreux touristes.

Il est toutefois important de bien choisir l’hyper centre-ville pour tout investissement. Alors, prenez le temps d’identifier les capitales rentables avec un immobilier à moindre coût afin de développer votre patrimoine immobilier et générer du cashflow.

Par exemple, Budapest et Lisbonne affichent des prix bien inférieurs que ceux pratiqués en France. Dans ces capitales européennes, la location à la journée est rarement en dessous des 50 euros par personne.

Les SCPI entreprises

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) sont des entreprises qui possèdent et gèrent des biens immobiliers. Posséder des parts de SCPI, c’est posséder une part de tous les biens immobiliers de la SCPI.

Vous bénéficiez également des dividendes, qui correspondent aux loyers et aux plus-values perçues par la SCPI.

C’est un bon moyen de diversifier son patrimoine sans effort, le rendement moyen des SCPI est de 4,5 % par an.

J’ai écrit un article beaucoup plus complet sur les avantages et inconvénients des SCPI.

Les SIIC

Les sociétés d’investissements immobilières côtés (SIIC), également appelés REIT aux États-Unis.

C’est le même concept que les SCPI, mais avec des entreprises côtées en bourse. Il est donc facile d’invertir dans l’immobilier à l’étranger avec ce genre d’actions.

C’est également un investissement totalement passif, car aucune gestion immobilière de votre part n’est nécessaire.

Il existe plusieurs catégories de SIIC, comme les SIIC de bureaux, de commerce, de santé, et même de forêt.

Les SIIC sont plus liquides et ont moins de frais que les SCPI. C’est une solution très intéressante sur le long terme et l’acquisition de revenus passifs.

Investir dans les parkings

Investir dans des parkings

L’investissement dans les parkings est un placement qui demande moins d’entretien qu’un logement classique. Et vous pouvez espérer un très bon rendement en choisissant les parkings. Bien sûr, il faudra négocier le prix d’achat, car une bonne affaire en immobilier se fait à l’achat.

Les baux pour la location de parking sont bien plus avantageux que les baux d’habitations.

Investir dans un parking signifie également investir une plus petite somme, cela peut-être un moyen pour s’entraîner et prendre confiance. Pour ensuite viser plus grand.

Le phénomène de « garde meuble » ou d’espace de stockage est également très intéressant pour les investisseurs, il est maintenant possible de louer des box de 1, 2, 3, etc… m3. Ce qui augmente forcément la rentabilité d’un investissement. Alors pourquoi ne pas transformer un investissement dans un garage en un investissement en garde meuble ?

L’investissement dans un immeuble de rapport

Pourquoi choisir un appartement si vous pouvez vous offrir tout l’immeuble ? Ce projet peut sembler fou et irréalisable, mais la décote est non négligeable lors de l’achat d’un immeuble de rapport avec plusieurs appartements.

Effectivement en achetant en « gros », le prix moyen de chaque appartement sera plus faible que si vous les aviez achetés individuellement.

De plus, en visant plus grand, vous obtiendrez plus de revenus locatifs. Et vous vous rapprocherez de votre objectif d’indépendance financière.

Les coûts de temps incompressible qui comprend : les visites, les négociations, les financements bancaires et les travaux seront également à votre avantage. Là, où vous auriez dû répéter 4 fois les mêmes démarches, vous n’avez qu’à les réaliser une fois pour un immeuble de 4 appartements.

Et comme vous le savez, le temps, c’est de l’argent, mais c’est aussi la ressource la plus précieuse.

Conclusion

J’espère vous avoir des données des alternatives à l’investissement immobilier locatif classique.

Bénéficier du faible coût de la vie d’un pays étranger, à la location de luxe, en passant par la pierre papier est les SCPI et SIIC. Sans oublier les immeubles de rapport véritable accélérateur dans la création de votre patrimoine.

Il est important de comprendre, que seule l’accumulation d’actifs, c’est-à-dire des investissements qui mettent de l’argent dans votre poche, vous permettra de devenir rentier dans l’immobilier.

Je n’oublie pas de rappeler que la grande force de l’immobilier physique, c’est qu’il permet d’investir sans apport, avec l’argent de la banque. Et c’est bien le seul pilier de l’enrichissement qui permet cela.

Et vous, utilisez-vous d’autres investissements alternatifs dans l’immobilier ?

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.