Le plus difficile pour un investisseur immobilier, c’est de louer son logement immobilier et sécuriser ses loyers.

Quel type de locataire cibler ? De plus en plus d’investisseurs immobilier visent les étudiants. Cette option apporte beaucoup d’avantages. En voici les raisons.

Investir dans la location étudiante

Moins de risques de loyer impayé

Contrairement aux idées reçues, les étudiants sont de bons locataires. Certes, ils n’ont pas de sources de revenus fiables. Pourtant, ce sont des bons payeurs. Les bailleurs qui proposent un bail étudiant dans l’immobilier sont à l’abri des risques d’impayés. Découvrez pourquoi !

  • Les étudiants sont sans charge

Ce qui distingue les étudiants des autres locataires, c’est qu’ils n’ont aucune famille à charge. Autrement dit, ils n’ont pas à consacrer une grande partie de leurs revenus à la nourriture et aux frais de scolarité. Ainsi, ils sont tout à fait capables de régler le loyer à temps.

  • Les parents se portent caution

Les étudiants sont des locataires assez spéciaux vu qu’ils n’ont pas de sources de revenus stables. Justement, cela fait peur aux propriétaires. De plus, l’Etat a rendu difficile les procédures d’expulsion de locataires pour cause de loyers impayés afin de protéger les foyers les plus vulnérables. Toutefois, ce genre de problème arrive rarement si vous décider de louer votre logement à un étudiant. Sachez en effet que c’est une location garantie.

En effet, en tant que propriétaires exigé que leurs parents ou leurs proches se portent garants pour vous rassurer lors de la signature du bail étudiant. Cela signifie que si les étudiants ne peuvent pas payer leurs loyers à cause de l’insuffisance de revenus, c’est un devoir qui incombe aux parents de les régler. Les bailleurs n’ont aucune crainte à avoir. Ils seront payés en temps et en heure, car les parents leur versent directement la somme due. 

  • Les étudiants ont droit à des aides au logement

Sachez également que pour pallier la pénurie de logements pour étudiants, l’Etat a lancé de nombreuses aides publiques. On cite, entre autres, l’APL, l’ALS, la Caution Locative Etudiante (CLE), les bourses et les dispositifs d’aides Loca-Pass. Ces subventions devraient permettre aux étudiants de payer leur loyer.

Même s’il faut répondre à certains critères pour pouvoir accéder à l’une de ces  aides. On peut dire qu’elles constituent une garantie intéressante pour les bailleurs qui ont peur des mauvais payeurs. Il est important de souligner que la subvention leur est tout de suite versée.

Il s’agit d’une autre garantie locative que l’Etat attribue aux étudiants. Elle est accessible gratuitement à tous les locataires âgés de moins de 30 ans, et ce, sans aucune condition de ressources.

Tout cela pour vous dire qu’en louant votre logement à un étudiant, vous accédez à plusieurs garanties, ce qui réduit considérablement le risque d’impayé.

Les étudiants sont des bons locataires

Une activité en plein essor

Proposer un bail étudiant immobilier est actuellement une activité en plein essor. Selon les statistiques, il n’existe que 340.000 logements étudiants en France. Pourtant, chaque année, le nombre de demande de logement pour étudiants augmente. A en tenir compte, les offres sont très limitées et n’arrivent plus à couvrir les demandes.

Si vous disposez de l’habitat idéal, vous pourrez faire une bonne affaire. En effet, vous trouverez facilement un locataire surtout si le logement se trouve dans une zone où les offres sont rares.

La pérennité de votre investissement est donc assurée.

Un investissement à petit prix

Choisir comme locataire un étudiant, c’est réaliser un investissement immobilier à prix réduit. Puisque les étudiants recherchent un logement « petit ». Un petit studio ou un appartement comportant deux petites pièces leur suffit amplement. Ils n’ont pas besoin d’un palais. Le prix de ce type de bien immobilier est forcément plus faible qu’un T3 ou d’une maison.

A en tenir compte, la location d’un logement pour étudiants est un placement accessible à tout le monde. C’est l’opération à privilégier pour les débutants dans le domaine d’investissement immobilier. Toutefois, pour que le bail étudiant soit encore plus rentable, il faut opter pour le bon logement.

Le plus important, c’est d’investir dans une résidence située dans un endroit desservi par les transports en commun. Il faut aussi qu’elle se trouve à proximité d’un centre universitaire. Dans le cas où vous avez investi dans un appartement plus grand, il est possible d’opter pour la colocation.

Un moyen de se constituer une autre source de revenu

Mettre en location un logement, c’est se constituer un revenu complémentaire. Les loyers perçus chaque mois vont nettement améliorer votre niveau de vie. En proposant des locations immobilières pour étudiant, vous avez toutes les chances de percevoir régulièrement le loyer. Le risque d’absence de locataire est faible, car le marché des logements pour étudiants ne cesse d’augmenter, comme la durée moyenne d’étude d’un étudiant. Les demandes se multiplient.

Pour les retraités, investir dans la location de logements pour étudiants est un très bon moyen de compenser les pertes de revenus.

Les risques de dégâts limités

Paradoxalement, miser sur la location immobilière pour étudiant, c’est éviter la destruction du logement.  Contrairement aux familles qui ont des enfants, les étudiants font moins de dégâts. Il faut dire qu’ils passent la majeure partie de leur temps à l’extérieur. En outre, les étudiants cuisinent peu. Ils préfèrent les fast-foods aux plats faits maisons. Après leur départ, la maison est souvent comme neuve. Il n’y a que de petits entretiens à faire, ce qui vous épargne les travaux coûteux.

Réussir sont investissement locatif étudiant

Avoir des locataires discrets

L’idée que les étudiants sont des locataires bruyants puisqu’ils font la fête chaque soir est complètement fausse. Comme il a été mentionné précédemment, ils sont souvent absents. Chaque jour, ils passent leur temps au campus. Le soir, ils révisent ou ils font des travaux de recherche.

Les weekends et les jours fériés, les étudiants se rendent chez les parents ou les amis. C’est aussi l’occasion pour eux de faire la lessive et de faire des sorties détente. En d’autres mots, les étudiants ont un emploi de temps chargé surtout lorsqu’ils sont actifs. Puisqu’ils désertent souvent la maison, on peut donc en conclure que ce sont des locataires discrets.

Rares sont les étudiants qui organisent des soirées arrosées avec des amis chaque semaine. Par ailleurs, leur budget ne leur permet pas. Voilà pourquoi, beaucoup de gens n’hésitent pas à louer une des chambres de leurs maisons à des étudiants.

Plus de facilité lors de la réalisation des travaux d’entretien

C’est un autre avantage garanti par le fait de louer un logement à un étudiant. Voulez-vous faire des travaux de rénovation ou d’entretien ? Vous n’avez pas besoin d’attendre que le locataire vous rende les clés. Cela constitue une perte de temps d’autant plus qu’à force de reporter les travaux, les dégâts risquent de s’aggraver.

Il ne faut pas oublier que les étudiants ont droit à plusieurs vacances au cours d’une année scolaire. Vous pouvez lancer le chantier durant l’absence de votre locataire. De cette manière, à la fin du contrat de location immobilière, vous pouvez offrir un logement en bon état au prochain locataire.

Une durée de location courte

En général, un bail pour étudiant est de courte durée, et ce, peu importe le type de logement mis en location. Si vous optez pour la location meublée, le contrat ne dure que 9 mois. C’est un réel avantage si pour une raison ou une autre, vous souhaitez revendre le logement. Il en est de même en cas de mésentente avec votre locataire. Vous éviterez donc les démarches fastidieuses liées à la rupture du contrat de bail avant termes.

Possibilité de lancer une offre de location saisonnière

Puisque le logement est libre durant les vacances d’été, il est possible de se lancer dans la location saisonnière. Cela vous permet de compenser la perte de revenu durant cette période. Bien sûr, il faut respecter les règlements en vigueur si vous voulez associer ces deux types d’investissements.

Une gestion de location plus souple

Sachez aussi qu’en louant le logement à un étudiant, les bailleurs ont le droit d’appliquer le loyer de leur choix. Ils sont tout aussi libres de définir le mode et les modalités de paiement. Dans le cas où ils proposent une chambre dans une résidence étudiante, ils  évitent tous les soucis de la gestion locative, car cette tâche revient à un gestionnaire professionnel.

Profiter d’une fiscalité allégée

Proposer une location étudiante dans une résidence étudiante, c’est aussi accéder à différents avantages fiscaux. C’est le cas de la réduction d’impôts de 11%. Ces allègements fiscaux pourront accroître la rentabilité de l’investissement.

En proposant une location meublée, il est possible d’accéder à d’autres exonérations fiscales. Vous devez bien choisir votre statut, et louer votre bien en tant que loueur en meublé non professionnel (LMNP), ainsi vous pourrez déduire les frais d’acquisition, ou frais de notaire, et amortir une partie du prix d’achat sur 30 ans (ce qui n’est pas possible en location nue). Tous ces frais, vont venir compenser vos recettes, et diminuer sensiblement vos impôts.

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.