Comme son nom l’indique, une location nue correspond à une mise à disposition d’un bien vide. Aucun meuble ou appareil électroménager n’est donc présent. Les locataires devront emménager avec leurs propres affaires pour pouvoir vivre de façon confortable. Le bail de location nue comporte quelques obligations qu’il faut connaître avant de s’engager.

Tout savoir sur le bail d'une location nue

Un contrat de location pour 3 ans

La première chose à savoir sur le bail de location nue est qu’il est conclu entre le locataire et le propriétaire pour une durée de 3 années. Par la suite, il est renouvelé chaque année par tacite reconduction. Cela signifie que sans notification d’une ou de l’autre partie, il reste toujours valide.

Ce type de location est souvent préféré par les locataires qui souhaitent s’installer sur la durée dans une commune. Car, ils profiteront d’une plus grande stabilité et pourront personnaliser leur logement avec leurs mobiliers.

L’entrée dans les lieux

Pour pouvoir bénéficier d’un bail en location nue, le dépôt de garantie est de un ou deux mois de loyer. Il s’ajoute au premier loyer qui va devoir être versé immédiatement pour pouvoir emménager. Cette dépense est donc à prévoir à l’avance.

L’état des lieux initial est ensuite réalisé. Son rôle est d’indiquer l’état des murs mais aussi des prises, des fenêtres et de tout élément qui se trouve dans le logement. Moquettes ou carrelages seront notifiés également avec leur état au moment de l’entrée dans les lieux. Au moment du départ, une comparaison sera faite et toute dégradation devra être remboursée. Le dépôt de garantie sera donc amputé de la somme correspondante.

La caution dans un bail de location nue

La caution ou garant permet de protéger le bailleur contre les défauts de paiement de son locataire. En effet, le bailleur peut se retourner contre la caution pour exiger la somme du loyer.

La caution peut-être une ou plusieurs personnes physiques, en générale les parents ou les frères et sœurs du locataire. Des organismes d’états comme Visale, se porte également caution, afin d’aider les locataires aux situations les plus difficiles, et de rassurer les propriétaires.

Il est très important que le bailleur étudie le dossier du garant et vérifie sa solvabilité, car comme un investisseur me l’a dit une fois : « On ne peut pas peigner un diable qui n’a pas de cheveux », c’est-à-dire que l’on ne peut pas obtenir quelque chose à quelqu’un qui en est dépourvu.

Un préavis plus long

La durée du préavis est de 3 mois dans un bail de location nue. Une fois que son locataire l’a prévenu via une lettre recommandée avec accusé de réception, le propriétaire va pouvoir engager des recherches pour trouver un nouvel occupant.

Les visites peuvent en effet être organisées même si le locataire est encore présent sur les lieux. Un nouveau contrat de location nue est donc facilement conclu avant la fin du préavis. Cette particularité évite de voir son logement vide pendant plusieurs mois. Le propriétaire aura la certitude de continuer à percevoir son loyer avec une durée de vacance très limitée.

Du côté du propriétaire, les règles sont également strictes (conditions pour récupérer son logement). S’il veut récupérer son bien immobilier pour le revendre ou pour l’occuper lui-même, il doit observer un délai de préavis de 6 mois. Cette période est mise à disposition pour que le locataire ait le temps de se retourner et de trouver un nouveau logement.

La restitution du dépôt de garantie

Comme pour la location meublée, la loi prévoit que le dépôt de garantie soit rendu au locataire dans un délai d’un mois si aucune dégradation n’a pu être constatée. Lorsque l’état des lieux final démontre des dégâts, ce délai passe à deux mois. Il permet notamment de chiffrer le montant des réparations utiles.

Agissez maintenant pour votre futur,

Nathan


Laisser un commentaire :

Votre e-mail ne sera pas publiée.